METABLOG EBOOKS FROM GOOGLEBOOKS

METABLOG EBOOKS FROM GOOGLEBOOKS
FIND E-BOOKS HERE !
There was an error in this gadget

Sunday

ebook - livre numérique - critiques - Pilate et Jésus - Giorgio Agamben , Joel Gayraud

Pilate et Jésus dans le prétoire de Jérusalem, soit l’un des face-à-face les plus célèbres de l’histoire… Inutile de présenter Jésus. De Ponce Pilate, préfet de Judée, Nietzsche écrit dans L’Antéchrist qu’il est « l’unique figure du Nouveau Testament qui soit digne de respect », connu pour ses répliques : « Qu’est-ce que la vérité ? », « Ce que j’ai écrit, je l’ai écrit », sans oublier « Ecce homo » — prononcé au moment où Pilate remit Jésus à la foule, avant sa crucifixion. Le « vicaire du royaume mondain et le roi céleste » sont les héros du nouveau livre du philosophe italien Giorgio Agamben, un essai serré, haletant comme un bon scénario de film. Creusant son sillon dans les Evangiles, croisant théologie et droit romain, l’auteur lance une question massive : « Pourquoi l’événement décisif de l’histoire universelle — la passion du Christ et la rédemption de l’humanité — doit-il prendre la forme d’un procès ? » Pourquoi celui qui ne juge pas — « la critique radicale de tout jugement est une part essentielle de l’enseignement du Christ : « Ne jugez pas, pour n’être pas jugés » » — doit-il être soumis au jugement d’un juge ? Un juge irrésolu, qui ne prononcera aucun jugement clair, faisant de la crise (krisis, « jugement ») une condition permanente. Le scénario de notre époque ? — Juliette Cerf   | Pilato e Gesù, traduit de l’italien par Joël Gayraud | Ed. Rivages, 110 p., 14 €.

ebook - livre numérique - critiques - Pilate et Jésus - Giorgio Agamben , Joel Gayraud

ebook - livre numérique - critiques - Derrida - Benoît Peeters

« Quand je signe, je suis déjà mort », écrivait, dans Glas, Jacques Derrida. Le philosophe a disparu il y a dix ans, le 8 octobre 2004, à l’âge de 74 ans, mais la mort n’avait pas attendu pour porter son sceau sur l’œuvre et s’en donner comme le principe perturbateur. Car qu’est-ce que sa pensée, la déconstruction, sinon une façon de critiquer les évidences familières de la présence, de mettre en doute les certitudes acquises, pour plonger ailleurs, en un saut bien plus risqué, dans les limbes de la présence-absence, toujours spectrale et ambiguë ?Le dixième anniversaire de la mort du penseur témoigne sans conteste de cette spectralité, à travers une salve de rééditions – le collectif, inédit, Appels de Jacques Derrida (éd. Hermann) faisant exception –, retour de textes déjà parus, fantômes corrigés à moitié déguisés, sur et de Derrida. Dans la première catégorie, le bien nommé Cryp­tes de Derrida, du philosophe Jacob Rogozinski, s’interroge sur la possibilité, voire la nécessité, de faire le deuil de Derrida, lui-même étant obsédé par cette question : « cette terrible logique du deuil dont je parle tout le temps, qui m’occupe tout le temps ». Une « infidèle fidélité » bien décidée à déconstruire la déconstruction, à en chercher les « cryptes » de sens impensées… Plus pédagogue dans son approche, Marc Goldschmit réédite son très utile précis, Jacques Derrida, une introduction (éd. Pocket), qu’on pourra opportunément croiser avec la lecture de la biographie de Benoît Peeters, Derrida (éd. Flammarion). Le biographe rappelle que Derrida regrettait de ne pas entendre les philosophes parler davantage de leur vie privée, de leurs sentiments…D’outre-tombe, Derrida continue à nous adresser les siens. « Il n’y a pas de destination, ma douce destinée » : la passion hante La Carte postale (éd. Flammarion), roman d’amour épistolaire doublé d’une théorie de l’envoi et de « l’effet postal », à partir de La Lettre volée, de Poe, de Freud et de Lacan. « Ce que je préfère, dans la carte postale, confie Derrida, c’est qu’on ne sait pas ce qui est devant ou ce qui est derrière, ici ou là, près ou loin. » Ce motif si derri­dien de l’entre-deux, de l’espacement, traverse Le Dernier des Juifs, recueil de deux textes bouleversants dans lesquels Derrida évoque son rapport à la judéité, qui prit d’abord la forme d’un coup porté contre lui : son exclusion de l’école à Alger, à cause des lois antisémites de Vichy – « un déni de droit plutôt que le droit d’appartenir à un groupe légitime ». « J’appartiens à ce qui ne m’appartient pas. »

ebook - livre numérique - critiques - Derrida - Benoît Peeters

Saturday

ebook - livre numérique - critiques - Mes Seuls buts dans la vie - Pierre-Louis Basse

CHRONIQUE – Bernard Lehut évoque chaque dimanche midi des ouvrages qui marquent l’actualité littéraire. Cette semaine : « Mes seuls buts dans la vie » de Pierre-Louis Basse.

ebook - livre numérique - critiques - Mes Seuls buts dans la vie - Pierre-Louis Basse

Sunday

ebook - livre numérique - critiques - Les hommes de l"ombre - François Dosse

Empires, baronnies, dynasties, mais aussi défis, prises de risque et rivalités : ces douze hommes et une femme, tantôt en colère, tantôt tout en diplomatie, sont des éditeurs français, parmi les plus réputés. Ils incarnent l’âge d’or de l’édition, à une époque, à partir des années 1960, qui a vu croître ou renaître des maisons prestigieuses, des collections et donc, aussi, surgir de fortes personnalités d’éditeurs. Le biographe François Dosse marie habilement les hauts faits et les anecdotes, pour faire revivre ces figures, qui sont alors au carrefour des responsabilités éditoriales et financières conjuguées. Hommes de l’ombre, vraiment, comme le suggère le titre ? François Dosse voulait sans doute rappeler que, peu connus du grand public, ils étaient à la manoeuvre tout en restant en coulisses, dans une position de « passeurs » entre les auteurs et les lecteurs. Pourtant, ils sont d’abord hommes de pouvoir et de passion, chacun avec une « singularité » qui intéresse Dosse, mais tous soucieux d’assumer un destin de patron, jaloux de leur indépendance, évaluant leur influence à chaque instant, déterminés à imprimer à la maison qu’ils dirigent une identité littéraire.Ils sont donc treize, dont Dosse retrace les itinéraires, souvent croisés car tous se connaissent et, parfois, ont travaillé ensemble : Christian Bourgois, José Corti, Claude Durand, Paul Flamand, Claude Gallimard, René Julliard, Robert Laffont, Jérôme Lindon, François Maspéro, Maurice Nadeau, Char­les Orengo, Jean-Jacques Pauvert et Françoise Verny. D’origine modeste, comme Claude Durand, ou « fils de », comme Claude Gallimard ; énarque en rupture de ban, comme Christian Bourgois, ou libraire, comme José Corti – ces deux derniers moins désireux de constituer un empire que de cultiver l’élégance d’un catalogue dont la fidélité et le talent devaient être les blasons. Bourreaux de travail, ils déjeunent en ville ou jeûnent, dorment souvent peu et établissent des codes pour réglementer leurs rapports aux autres. Les secrétaires, qui font barrage chez Gallimard, ne sont pas de mise chez Corti, lequel fumait la pipe dans les 60 mètres carrés de sa « boutique », rue de Médicis. Et si René Julliard, en réunion, se faisait passer des coups de fil imaginaires de Mendès France, Claude Durand, lui, écourtait les entretiens et décidait vite.La littérature dans tout cela ? Elle défile avec les auteurs cités, découverts ou transfuges, dorlotés ou convoités. Quant aux hommes de l’ombre, leur nom est derrière le catalogue des maisons qu’ils ont dirigées.

ebook - livre numérique - critiques - Les hommes de l"ombre - François Dosse

ebook - livre numérique - critiques - Quand l"austérité tue - Samuel Sfez , David Stuckler , Sanjay Basu , Les Économistes Atterrés

Quand l’austérité tue de David Stuckler et Sanjay Basu

ebook - livre numérique - critiques - Quand l"austérité tue - Samuel Sfez , David Stuckler , Sanjay Basu , Les Économistes Atterrés

ebook - livre numérique - critiques - Ainsi fait-il - Caroline Pigozzi , Henri Madelin

Ainsi fait-il de Caroline Pigozzi et Henri Madelin

ebook - livre numérique - critiques - Ainsi fait-il - Caroline Pigozzi , Henri Madelin

ebook - livre numérique - critiques - L"Inconscient - Sigmund Freud , Olivier Mannoni , Dominique Renauld

Sigmund Freud, né en 1856, a vécu une bonne partie de son existence au cours d’une période où existaient des moyens d’enregistrement. Or il ne subsiste aujourd’hui que peu d’images du père de la psychanalyse, et encore moins de vidéos ou d’enregistrements de sa voix. Le site web Open Culture a relevé ce matin deux spécimens réchappés des années 1930, réalisés peu avant le décès du penseur germanique qui interviendrait en 1939.     Le premier extrait, une vidéo, a été tourné dans un jardin. Commentée par sa fille Anna, elle représente le psychanalyste en pleine conversation avec un ami professeur d’archéologie, une matière pour laquelle se passionnait justement Sigmund Freud.  On l’aperçoit ensuite en compagnie de son chien, un animal présenté comme des plus affectueux par Anna, puis on retrouve le psychanalyste tranquillement occupé à sa séance de lecture en plein air :    L’extrait sonore, quant à lui, correspond à un enregistrement effectué en 1938, depuis son domicile londonien de Maresfield Gardens, à l’attention de la BBC. Bien que cette année-là le fondateur de la psychanalyse souffrait de l’état avancé de son cancer de la mâchoire, Sigmund Freud y résume brièvement sa carrière professionnelle. Un parcours qu’il a débuté en tant que neurologue, cherchant à secourir des patients névrotiques. Il explique qu’il a découvert des faits nouveaux quant à l’influence de l’inconscient dans la vie psychique, sous l’influence d’un ami plus âgé, mais aussi par ses efforts personnels. Il évoque notamment le rôle des pulsions instinctives. C’est de ces constatations que naîtrait une nouvelle science : la psychanalyse, ainsi qu’une nouvelle méthode de traitement des névroses . « J’ai dû payer cher pour ce peu de chance », confie-t-il. Le psychanalyste résume ainsi le fait que ses théories ont eu du mal à se faire admettre et ont parfois été jugées peu recommandables. Mais ce manque de reconnaissance n’allait pas l’empêcher de se trouver quelques élèves et de bâtir son Association Psychanalytique Internationale. La voix de Freud à écouter, ci-dessous :   

ebook - livre numérique - critiques - L"Inconscient - Sigmund Freud , Olivier Mannoni , Dominique Renauld

ebook - livre numérique - critiques - Naissance d"un pont - Maylis De Kerangal

Samedi 14 juin, Maylis de Kerangal a reçu le Prix Gregor von Rezzori pour son roman Naissance d’un pont (Verticales, 2010). Ce prix littéraire italien récompense chaque année le meilleur roman étranger.2014 serait-elle l’année Maylis de Kerangal ? Déjà récompensée du Grand prix RTL-Lire, du prix Roman des étudiants France Culture-Télérama et du Prix Orange du Livre pour Réparer les vivants (Verticales, 2014), l’auteure vient d’être une nouvelle fois primée, en l’espace de quelques mois. C’est en Italie qu’elle a cette fois reçu le Prix Gregor von Rezzoni pour son roman Naissance d’un pont, paru en France en 2010 aux éditions Verticales.Un prix décerné à FlorenceCe prix littéraire récompense chaque année le meilleur roman étranger paru en Italie. Il est décerné à l’occasion du Festival delgri Scrittori, qui se tenait du 12 au 14 juin à Florence. Pour sa 4e édition, le festival mettait à l’honneur l’écrivain français Emmanuel Carrère, dont on attend le retour le 11 septembre prochain. Naissance d’un pont a été préféré à quatre autres romans : La nuit recommencée (Seuil, 2014) de Leopoldo Brizuela, Un hologramme pour le roi (à paraître en octobre chez Gallimard) de Dave Eggers, Physique de la tristesse de Gheorghi Gospodinov et C (L’Olivier, 2012) de Tom McCarthy.Un roman déjà priméNaissance d’un pont, de Maylis de Kerangal, avait déjà été récompensé en France en 2010 par le prix Médicis. Il a également été retenu, cette même année, dans les dernières sélections des Grand prix du roman de l’Académie française et du prix Goncourt. Inspiré par la construction du Golden Gate à San Francisco, le livre raconte le chantier de construction d’un pont autoroutier dans la ville fictive de Coca en Californie à travers plusieurs personnages. Il a été réédité en poche chez Folio en 2012.S.J.

ebook - livre numérique - critiques - Naissance d"un pont - Maylis De Kerangal

ebook - livre numérique - critiques - Le monde futur - Wang Xiaobo , Mei Mercier

Le monde futur, traduit du chinois par Mei Mercier, octobre 2013, 190 Pages, 20 €  La résistance d’un intellectuelLe monde futur est un récit qui se scinde en deux temps. D’abord, le livre s’ouvre sur l’histoire de « L’oncle ». Cet homme, décédé au moment où commence l’intrigue, a été écrivain. Cependant ses œuvres n’ont jamais été publiées : « Mon oncle était écrivain, mais il n’a rien publié de son vivant ». Le narrateur, son neveu, est chargé d’écrire une biographie de cet oncle : « (…) ils sont venus me voir et m’ont demandé de consacrer à mon honorable oncle une biographie ». Et c’est l’occasion pour le narrateur de commenter l’histoire de vie de son oncle et particulièrement ses relations avec les femmes. C’est aussi une opportunité pour ce biographe de mettre en exergue ses propres émois sexuels face à sa tante pour qui il nourrit passion et fantasmes érotiques. Racontée sur le mode de la dérision et de l’humour, la biographie est immédiatement condamnée. Loin d’une narration classique, le livre choque par ses références sexuelles. Le narrateur est accusé de pornographie et devient à son tour un être nuisible à reconditionner. RédacteurVictoire NGuyen

ebook - livre numérique - critiques - Le monde futur - Wang Xiaobo , Mei Mercier

ebook - livre numérique - critiques - Esprit d"hiver - Laura Kasischke , Aurélie Tronchet

« Leur fille était venue sans héritage. Elle était si belle et si parfaite qu’elle n’en avait pas besoin. »Treize ans plus tôt, jour pour jour, Holly et son mari découvraient pour la première fois dans un orphelinat russe leur fille adoptive ,Tatiana. Mais, aujourd’hui, en ce matin de Noël, tout semble conspirer pour que la fête familiale soit gâchée et que les relations mère/fille tournent à l’aigre. Huis-clos oppressant et hypnotique par le ressassement de phrases que Holly voudrait absolument noter, Esprit d’hiver a su me ferrer et ce dès la première page où une indication m’a donné une partie de l’explication. Les indices sont nombreux, autant de cailloux blancs qu’Holly a refusé de voir pendant toute l’enfance de sa fille et avec lesquels son esprit joue en repoussant sans cesse la vérité.Le roman familial d’Holly explique en partie cette attitude dans une société où les gènes semblent si importants.Roman du déni et de la frustration, Esprit d’hiver m’a permis de renouer avec bonheur avec l’univers de Laura Kasischke. Un bel exercice de style qui prend tout son sens à la dernière page. Des avis très différents: Clara, Cuné , Galéa.traduit de l’anglais (E-U) par Aurélir Tronchet,

ebook - livre numérique - critiques - Esprit d"hiver - Laura Kasischke , Aurélie Tronchet

ebook - livre numérique - critiques - Les Perses - Eschyle

La guerre – Eschyle, Les Perses ; Clauswitz, De la guerre ; Barbusse, Le feu de Étienne Akamatsu, Christophe Cervellon et Gilbert Guislain

ebook - livre numérique - critiques - Les Perses - Eschyle

ebook - livre numérique - critiques - Le censeur de Baudelaire - Alexandre Najjar , Philippe Séguin

Flaubert, Baudelaire, Sue, Zola et même Maupassant : autant de noms illustres qui ont eu des démêlés avec un certain Pinard, Ernest de son prénom, qui n’est pour la postérité que le censeur de Baudelaire. Et pourtant, il leur en a donné du fil à retordre… il a aussi fait le bonheur de bien des pamphlétairesLire la suiteLa chronique Le censeur de Baudelaire d’Alexandre Najjar est disponible sur Tête de lecture.

ebook - livre numérique - critiques - Le censeur de Baudelaire - Alexandre Najjar , Philippe Séguin

ebook - livre numérique - critiques - Indigo - Catherine Cusset

Ils sont une poignée d’intellectuels français, réunis pour un festival en Inde, un an après les attentats de Bombay. Les uns vont découvrir le pays, d’autres fouillent dans leurs souvenirs. Mais tous attendent beaucoup de ce dépaysement inattendu… Catherine Cusset joue ici le jeu du livre choral et du roman initiatique avec un sens du déséquilibre qui lui va bien. Elle met ses personnages à l’épreuve, observant leurs inquiétudes, opposant à la lenteur indienne l’hystérie européenne, le comique de situation et les tourments quotidiens. Dans la moiteur des jours, la romancière ne se laisse pas envahir par la description exotique, préférant contempler ces créateurs déboussolés. Tellement sûrs de leur puissance hier et brusquement perdus devant les mystères et les menaces d’un pays magnifiquement étranger. — C.F.   Indigo, de Catherine Cusset | Ed. Folio | 336 p., 6,80 €.

ebook - livre numérique - critiques - Indigo - Catherine Cusset

ebook - livre numérique - critiques - Le Parlement des invisibles - Pierre Rosanvallon

L’essai introductif du projet, qui inclut une collection de petits livres, propose de…

ebook - livre numérique - critiques - Le Parlement des invisibles - Pierre Rosanvallon

ebook - livre numérique - critiques - Ma philosophie - Nicolas Truong , Edgar Morin , Stéphane Hessel

Ma philosophie et dialogues avec Edgar Morin, Editions de l’Aube, mars 2013, Coll. Monde en cours, 76 pages, 7 €  Après le succès phénoménal de son vigoureux manifeste Indignez-vous ! publié en 2010, on ne présente plus le regretté Stéphane Hessel, décédé à 93 ans en février 2013.Ce riche petit volume est fait de deux parties.La première, sous le titre L’espèce humaine n’a pas dit son dernier mot, est un dialogue entre le journaliste Nicolas Truong et le dynamique nonagénaire.Edgar Morin se joint à Truong et à Hessel pour la seconde, intitulée Réinventer la politique.Le premier titre exprime a priori la confiance indéfectible de Stéphane Hessel en l’homme, et sa certitude que l’espèce finira par s’ébrouer de ses travers tragiques, de ses élans de barbarie, de la haine qu’elle semble éprouver envers elle-même, de sa tendance maladive à l’autodestruction. RédacteurPatryck Froissart

ebook - livre numérique - critiques - Ma philosophie - Nicolas Truong , Edgar Morin , Stéphane Hessel

ebook - livre numérique - critiques - Les Réseaux Pour les Nuls - Doug Lowe

Les réseaux pour les nuls de Doug Lowe

ebook - livre numérique - critiques - Les Réseaux Pour les Nuls - Doug Lowe

ebook - livre numérique - critiques - L"Avenir de l"économie - Jean-Pierre Dupuy

L’avenir de l’économie de Jean-Pierre Dupuy

ebook - livre numérique - critiques - L"Avenir de l"économie - Jean-Pierre Dupuy

ebook - livre numérique - critiques - La nouvelle société du coût marginal zéro - Jeremy Rifkin , Paul Chemla , Françoise Chemla

La nouvelle société du coût marginal zéro de Jeremy Rifkin

ebook - livre numérique - critiques - La nouvelle société du coût marginal zéro - Jeremy Rifkin , Paul Chemla , Françoise Chemla

ebook - livre numérique - critiques - Dire non - Edwy Plenel

Dire non, Ed. Don Quichotte, mars 2014, 168 pages, 14 €  Le dernier livre d’Edwy Plenel, Dire non, est dédié à Stéphane Hessel qui fut membre de la société des Amis de Mediapart. Pour étayer son propos, l’auteur s’appuie sur des auteurs de référence : anthropologues, sociologues, philosophes, politiques, écrivains, poètes. Citons entre autres : Plutarque, Étienne de la Boétie, Antonio Gramsci, Hannah Arendt, Arthur Rimbaud, René Char, Aimé Césaire, Albert Camus, Frantz Fanon, Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau, Pierre Mendès France, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Où s’origine le fait qu’un sujet est porté à consacrer sa vie à devenir un  lanceur d’alerte ?Ce n’est pas le premier livre dans lequel Edwy Plenel lance un cri d’alarme. Ce n’est pas la première fois qu’il écrit un pamphlet virulent contre le pouvoir présidentiel. Quand il se lançait dans une diatribe amère contre la présidence de Nicolas Sarkozy, on comprenait, beaucoup acquiesçaient. Mais quand il critique la présidence de la gauche, on peut être plus mal à l’aise, surtout au regard des abstentions aux européennes. RédacteurPierrette Epsztein

ebook - livre numérique - critiques - Dire non - Edwy Plenel

ebook - livre numérique - critiques - Sagesses d"hier et d"aujourd"hui - Luc Ferry

Sagesses d’hier et d’aujourd’hui de Luc Ferry

ebook - livre numérique - critiques - Sagesses d"hier et d"aujourd"hui - Luc Ferry

ebook - livre numérique - critiques - Un dimanche au bord de la piscine - Sophie Kinsella , Michel Ganstel , Madeleine Wickham

Sujet plus grave et plus grinçant que ses chick lit, ce n’est pas pour rien que Kinsella se transforme ici en Madeleine Wickham. Si le sujet est aussi original qu’intéressant, on regrette surtout de ne pas éprouver de l’empathie pour ses personnages…-Livres et délices/ Kinsella Sophie / Wickham Madeleine, chronique

ebook - livre numérique - critiques - Un dimanche au bord de la piscine - Sophie Kinsella , Michel Ganstel , Madeleine Wickham

ebook - livre numérique - critiques - François Hollande - François Hollande , Claude Estier

REPLAY – Le président ne va plus à la rencontre du public. Ses derniers déplacements ont été discrets et loin de la foule.

ebook - livre numérique - critiques - François Hollande - François Hollande , Claude Estier

ebook - livre numérique - critiques - Arthus Bayard & les maîtres du temps - Laurent Bettoni

Une jolie découverte pleine d’humour et de charme dans un le monde de 1912.-Fantastique/fantasy/ Bettoni Laurent

ebook - livre numérique - critiques - Arthus Bayard & les maîtres du temps - Laurent Bettoni

Wednesday

ebook - livre numérique - critiques - Frank Sinatra - Georges Ayache

Georges Ayache signe une biographie savoureuse du crooner de légende.

ebook - livre numérique - critiques - Frank Sinatra - Georges Ayache

Critiques - Le dragon du Trocadéro - Claude Izner

En fait, Claude Izner sont deux. Deux sœurs passionnées d’histoire et de Paris. Avec ce roman, elles disent adieu à leur héros, Victor Legris, après douze aventures à la Belle Epoque. Il faut tout relire.

Critiques - Le dragon du Trocadéro - Claude Izner

ebook - livre numérique - critiques - La Fuite du temps - Lianke Yan , Brigitte Guilbaud

La Fuite du Temps, traduit du chinois par Brigitte Guilbaud, 608 p. janvier 2014, 22 €  On ne saurait trop louer le travail de fond effectué par les éditions Philippe Picquier pour nous faire parvenir le plus grand nombre de textes originaires d’un l’Orient plus ou moins lointain. A l’instar de toutes les littératures, la teneur est forcément inégale, mais régulièrement des romans d’une rare puissance se retrouvent sur les étals des librairies. Sans contestation possible, La Fuite du Temps est de cette trempe.Le dernier roman de Yan Lianke emprunte au genre de la saga en s’intéressant au funeste destin d’un petit village, dit des Trois Patronymes, touché par une singulière malédiction : aucun individu ne survit au-delà de ses quarante ans. Une première audace est réalisée dans la structure même du roman, puisque l’écrivain opte pour une division en cinq livres qui remontent le cours du temps autour de la vie de Siman Lan, dernier chef du village. La Fuite du Temps s’impose à la fois comme un récit sur une obsession collective, la résolution de cette maladie qui abrège la vie, mais aussi sur une poignante histoire d’amour jaillie aux premiers temps de l’enfance. RédacteurAdrien Battini

ebook - livre numérique - critiques - La Fuite du temps - Lianke Yan , Brigitte Guilbaud

ebook - livre numérique - critiques - Brève histoire de la pensée économique - Jacques Valier

Brève histoire de la pensée économique de Jacques Valier

ebook - livre numérique - critiques - Brève histoire de la pensée économique - Jacques Valier

Monday

ebook - livre numérique - critiques - Sois sage c"est la guerre - Alain Corbin

Ces souvenirs de l’historien Alain Corbin sont ceux de l’enfant qu’il fut entre 3 ans et demi et 9 ans, en ces années de guerre qu’il passa à Lonlay-l’Abbaye, Domfront et Essay, en Basse-Normandie. C’est une vie d’autrefois qu’il évoque, au côté d’un père médecin de campagne antillais, catholique pratiquant, exigeant et disponible envers ses patients, dans une communauté paysanne dont les gestes et les outils semblent aujourd’hui appartenir au xixe siècle. Avec une extrême pudeur, Alain Corbin revient ainsi sur la vie qui était la sienne, sur « l’emprise de la religion » ou sur les loisirs d’un gamin sage écoutant les récits d’une vieille femme sur l’occupation par les Prussiens en 1870. La guerre, elle apparaît avec les Allemands, qui occupent sa maison, et, surtout, avec les bombardements et l’arrivée des Américains. Ce texte, très personnel, ne déroge en rien à la méthode qui a toujours prévalu chez cet « historien du sensible » : les flashs qui lui reviennent en mémoire, il tente d’en valider l’authenticité afin d’éviter les reconstructions a posteriori. Un petit texte limpide et pudique, petit bijou d’histoire. — G.H.   | Ed. Flammarion | 160 p., 15 € | Lire aussi : Les Français sous les bombes alliées, 1940-1945, d’Andrew Knapp, éd. Tallandier, 592 p., 23,90 €.

ebook - livre numérique - critiques - Sois sage c"est la guerre - Alain Corbin

L"essentiel de la consolidation des comptes - Eric Tort

L’essentiel de la consolidation des comptes de Eric Tort

L"essentiel de la consolidation des comptes - Eric Tort