METABLOG EBOOKS FROM GOOGLEBOOKS

METABLOG EBOOKS FROM GOOGLEBOOKS
FIND E-BOOKS HERE !
There was an error in this gadget

Wednesday

ebook - livre numérique - critiques - Les somnambules se réveillent tard - Elodie Geffray

Si en lisant le résumé… et les premières pages, nous pouvons craindre un roman passéiste et sans grand intérêt, l’intrigue est racontée de façon si astucieuse que l’ensemble devient franchement original. S’ajoute des personnages évolutifs assez inattendus… Bluffant et réjouissant ! Un vrai talent d’auteur…-Policiers/thrillers/ Psychologique, Geffray Elodie

ebook - livre numérique - critiques - Les somnambules se réveillent tard - Elodie Geffray

Tuesday

ebook - livre numérique - critiques - Les Années rouge et noir - Gérard Delteil

Dans les arcanes du pouvoir. De 1942 à 1978, les gouvernements ont maintes fois changé, en hommes et en couleurs politiques, mais les méthodes de l’ombre, souvent controversées, n’ont jamais cessé d’exister, sous une forme ou une autre. Les technologies s’améliorent, et les résultats[...]

ebook - livre numérique - critiques - Les Années rouge et noir - Gérard Delteil

ebook - livre numérique - critiques - L"enfance des criminels - Agnès Grossmann

Patrice Alègre, Marc Dutroux, Michel Fourniret et Monique Olivier, Guy Georges, Francis Heaulme, Émile Louis, Thierry Paulin, Mamadou Traoré : sinistre énumération, s’agissant de tueurs en série. Non seulement ils ont fait la “une” de l’actualité, mais on continue ponctuellement de les évoquer. Peut-être parce qu’ils apparaissent tels des loups garous de notre temps, des monstres dont – en particulier – les femmes doivent se méfier. Leurs parcours montrent pourtant qu’ils furent tardivement suspectés. Avec son visage ouvert et sa générosité, qui eût soupçonné le tueur de vieilles dames Thierry Paulin ? Émile Louis, un “pépère pervers”, on a longtemps eu du mal à l’imaginer. Certes, à peu près tous ont fait l’objet d’alertes, ont eu affaire à la Justice ou ont été repéré pour de simples méfaits. Ces meurtriers furent assez habiles pour ne pas se faire prendre trop vite.Les avocats ne plaident plus, aujourd’hui, “l’enfance malheureuse” de leurs clients. C’est estimé trop usé, cet argument caduque. D’ailleurs, ça n’excuserait nullement les crimes qu’ils ont commis. Les traumatismes de l’enfance, la brutalité et les violences répétées de la part d’un père, ça ne conduit pas forcément à tuer. Adulte, on peut se corriger, ou bien tomber dans l’ivrognerie, garder une grosse part de haine envers la terre entière, sans que ça oblige à devenir assassin. Dans ce livre, les interviews du neuropsychiatre Serge Bornstein et du psychologue Philippe Herbelot, experts auprès des tribunaux, parlent de la pulsion criminelle : “Elle vient des fragilités de l’enfance, qui entraînent chez un sujet une grande sensibilité qui va le faire souffrir toute sa vie.” Toutefois, ces tueurs ne sont pas des victimes à plaindre. Utilisant une séduction parfois trouble, ce sont des chasseurs. Ces huit portraits, débutant par l’exposé de leurs crimes, ne sont absolument pas destinés à absoudre leurs actes. Par contre, “comprendre” leurs motivations est essentiel. Dans le cas de Patrice Alègre, fils d’un CRS souvent absent et d’une blonde coiffeuse aimant faire la fête, on réalise l’hérédité offerte au personnage. Il vit sa mère pratiquer certains actes sexuels avec des hommes de passage, il fut battu par son père alors qu’il essayait de protéger sa mère, néanmoins fautive mais pas à ses yeux. Les psychiatres ont remarqué qu’Alègre tuait autour de moments festifs, après avoir généralement provoqué le refus de jolies femmes. Laxisme de la mère, rigidité du père, relation de cause à effets avec son enfance, ou pas ? Ses fugues et errances d’adolescents, compensées par plusieurs années de vie en couple, la drogue pour attirer quelques-unes des victimes, tout un parcours.<span style="font-family: verdana,geneva,sans-se

ebook - livre numérique - critiques - L"enfance des criminels - Agnès Grossmann

ebook - livre numérique - critiques - Sur la piste des hommes - Amélie Sarn , Christopher Holt

Quand Max, un labrador, parvient enfin à s’échapper de la clinique vétérinaire où il était soigné, il se rend compte que les humains ont déserté les lieux ! Et c’est partout pareil : des maisons vides et pas un…

ebook - livre numérique - critiques - Sur la piste des hommes - Amélie Sarn , Christopher Holt

ebook - livre numérique - critiques - Retour au Magenta - Marc Villard

Magenta, comme la couleur rouge ! Marc Villard professe envers la ville, l’Amérique, le Jazz, l’adolescence, une passion qui confine à l’obsession et se décline à la façon d’un je t’aime moi non plus. Un peu comme un attrait mitigé d’aversion fortement explorés dans des nouvelles qui souvent[...]

ebook - livre numérique - critiques - Retour au Magenta - Marc Villard

ebook - livre numérique - critiques - Les dessous de la Françafrique - Patrick Pesnot

Les dessous de la Françafrique de Patrick Pesnot

ebook - livre numérique - critiques - Les dessous de la Françafrique - Patrick Pesnot

ebook - livre numérique - critiques - Le livre des morts - Carine Chichereau , Glenn Cooper

Une séance de rattrapage… indispensable ! Voilà ce que l’on fait de mieux en thriller ésotérique, et quand c’est réussi, on passe vraiment un excellent moment !-Policiers/thrillers/ Cooper Glenn

ebook - livre numérique - critiques - Le livre des morts - Carine Chichereau , Glenn Cooper

ebook - livre numérique - critiques - Adieu demain - Michael Mention

Et que je te cogne sur le dieu pognon et que je te donne  un des plus aboutis de mes livres, avec une intrigue qui te prend par derrière. La patte de Michael est là, son style, humour du dérisoire et surtout un travail fort sur les temps qui se déroulent tout au long de […]

ebook - livre numérique - critiques - Adieu demain - Michael Mention

Wednesday

ebook - livre numérique - critiques - Regarde les lumières mon amour - Annie Ernaux

Derrière un titre aux accents poétiques, le dernier ouvrage d’Annie Ernaux, Regarde les lumières mon amour revient sur les différents moments qu’elle a vécus, une année entière, dans un hypermarché Auchan.Une expérience qui trouve une place de choix dans le projet « Raconter la vie », initié aux éditions du Seuil par l’historien Pierre Rosanvallon. Pour que s’exprime la voix des « Invisibles » On connaît Annie Ernaux pour ses romans flirtant avec l’autobiographie, à l’image de La Place qui lui valut dès 1984 le Prix Renaudot. Son expérience littéraire se radicalise un peu plus avec son dernier livre qui prend cette fois la forme d’un étrange journal. Trois-Fontaines n’a rien de bucolique, Trois-Fontaines est un immense hypermarché du Val d’Oise. Durant un an, Annie Ernaux s’est attachée à la vie de ce centre commercial. La romancière nous parle alors d’une vie réelle, mais également d’une vie multiple. Dans un hypermarché c’est le monde tout entier qui s’expose, une espèce de condensé de notre civilisation. De quoi donc aborder des thèmes aussi variés que le travail, l’économie, la religion, la mondialisation… Au milieu des grandes questions existentielles, des petites réflexions sur ces indices de rien du tout qui transcendent notre quotidien : « Au rayon fromage, je remarque un couple jeune. Ils hésitent. Comme s’ils n’avaient pas l’habitude, que ce soit neuf pour eux. Faire les courses à deux pour la première fois signe les prémices d’une vie commune. » Regarde les lumières mon amour est une sorte de radiographie intime des hypermarchés. Un projet pour « Raconter la vie » Ce dernier livre d’Annie Ernaux trouve tout logiquement sa place chez les éditions du Seuil. En effet, le projet Raconter la vie, développé au début de l’année par l’historien Pierre Rosanvallon et Pauline Peretz, a pour objectif de donner la parole aux vies ordinaires, de représenter la vie dans ce qu’elle délivre de plus évident. Lancé par le biais d’un site internet participatif et d’une collection éditoriale, Raconter la vie se propose en quelque sorte de devenir le chantre des anonymes par le prisme des écrivains et des chercheurs. Dans ce projet de redécouverte du réel, le journal d’Annie Ernaux semble parfaitement cohérent. Il ne reste plus qu’à espérer, dès lors, que les « invisibles » s’intéresseront à leur propre voix.  M.C. 

ebook - livre numérique - critiques - Regarde les lumières mon amour - Annie Ernaux

Monday

ebook - livre numérique - critiques - Donnybrook - Antoine Chainas , Frank Bill

Donnybrook (Donnybrook), traduit de l’anglais (USA) par Antoine Chainas, février 2014, 234 p. 17,50 €  Vous vous souvenez peut-être de la série télévisée Shérif fais-moi peur (The Dukes of Hazzard en VO) avec Bo et Luke Duke, l’oncle Jesse, la cousine Daisy, le machiavélique Boss Hogg et le shérif un peu demeuré Rosco P. Coltrane et son basset hound Flash.Imaginez maintenant qu’au lieu de produire de la gnôle de contrebande, l’oncle Jesse se soit mis à fabriquer de la méthamphétamine, que Bo et Luke, au lieu de faire des combats de boxe, s’essaient, complètement défoncés, aux arts martiaux dans des combats à mort, que la cousine Daisy ait gardé ses mini-shorts en jean mais abandonné son côté légèrement pudibond pour laisser libre cours à ses tendances nymphomanes et à son amour de la meth, que Rosco soit devenu moins bête et mis à la musculation, et que Boss Hogg ait abattu Flash pour le remplacer par une meute de pitbulls avant de se mettre à organiser le plus grand tournoi de combats à mains nues et à mort du sud des États-Unis. Alors vous aurez une assez bonne idée de l’ambiance de Donnybrook. RédacteurYan Lespoux

ebook - livre numérique - critiques - Donnybrook - Antoine Chainas , Frank Bill

ebook - livre numérique - critiques - L"Ouvreur des Chemins - Laurence Suhner

Déjà, un cône de ce néant orbitait vers la surface du Glacier, le plafond de la salle disparaissait dans un brouillard. A la fois aussi compact et solide que le roc, aussi mouvant et bouillonnant qu’un liquide porté à ébullition, et ça se métamorphosait au fur et à mesure de sa progression au coeur de la matière : ça l’empoisonnait comme virus. Dominant avec difficulté son effroi, Taurok avait ordonné la mise en place d’une batterie de dispositifs de sécurité. Devant leur inefficacité, ils avaient ensuite recouru à la technique du pare-feu. A grand fort d’hommes, des nanostructures de carbone expansé avaient été injectées dans les parois du couloir et du portique pour enrayer le processus. Un type de protection autodispersive supposée contenir à peu près n’importe quoi. Du moins, n’importe quoi de connu.Mais comment circonscrire ce qui n’est rien ? Comment brider le néant ? Museler l’entropie ? Surtout si celle-ci trépigne d’une noire colère…Suite de Vestiges, ce second tome de la trilogie de Laurence Suhner démarre tambour battant avec une déflagration apocalyptique dévastant les vestiges, décimant tant les chercheurs que les barbouses de la milice… L’occasion pour Ambre d’être sauvé par l’Etranger, tandis qu’une poignée de chercheurs profitant de la désorganisation générale réussisse à échapper à leurs geôliers et rallier les Enfants de Gemma. Répit de courte durée, la milice ne lâchant pas le morceau malgré la catastrophe en marche, mené tant par ses officiers opportunistes et bas du front, que part Tranktak transfiguré par son constact avec le fluide…Ses tentatives continuaient à se dérouler dans un autre univers parallèle à celui de son visiteur. Il ne prêtait pas plus d’attention à Gemma qu’au Soleil, qu’à la molécule d’ADN ou au malheureux atome d’hydrogène – perdu au milieu de ce cafouillis- avec lequel elle avait entamé sa démonstration. Finalement, ses gribouillis ne ressemblaient à rien. Des hiéroglyphes et des cercles – même pas ronds ! – sur le sol. Pas plus scientifiques qu’artistiques. Elle était impuissante à se faire comprendre. Elle aurait pu aussi bien se rouler par terre ou lui tirer la langue. Elle songea aux pompeux traités d’exobiologie théorique qu’elle avait appris par coeur, aux déclarations de la cinquième commission Grand Arc. De pures et stériles abstractions ! De la masturbation intellectuelle pour bureaucrates désoeuvrés ! Pourquoi s’imaginait-on toujours qu’une civilisation extraterrestre éprouve nécessairement le désir de communiquer ? L’anthropocentrisme était loin d’avoir dit son dernier mot.Du côté d’Ambre, l’étrangeté de l’expérience et le stress imposé par la traque de la milice, réduisent fortement son arrogance et ses certitudes scientifiques. Elle commencera un nouveau cheminement lui permettant de renouer avec son passé et son héritage indoue, pas forcément incompatible avec ses ambitions scientifiques. Pour ce qui concerne, Kya, le moment est venu de murir, déjà en se confrontant à des individus l’éclipsant puis face à des évènements de plus en plus traumatisants, d’épreuves à surmonter. Si sa maladresse et sa candeur restent une des clés de l’intrigue, le personnage gagne en capital sympathie, la gamine insupportable s’effaçant peu à peu.Du côté des personnages secondaires c’est le jeu de massacre, le désastre n’épargnant pas grand monde… D’autant plus que le petit groupe d’indépendantistes et de scientifiques tentera de barrer le chemin à l’horreur quantique qui croît…Sans doute rêvait-elle… Ce ne pouvait être qu’un délire, un avant-goût de la mort inéluctable qui l’attendait, qui les attendait tous maintenant. Jamais l’astronef ne réussirait à freiner à temps.<

ebook - livre numérique - critiques - L"Ouvreur des Chemins - Laurence Suhner

ebook - livre numérique - critiques - Langues de feu - Pierre Bondil , Christopher Cook

Langues de feu est une plongée dans un territoire qui a nourri les westerns et la littérature, de William Faulkner à Cormac McCarthy. Mais c’est l’envers du mythe que Cook s’attache à dépeindre : les cow-boys valeureux ont laissé place à des ouvriers qui traînent dans les bars pour tromper l’ennui et le chômage. Les générations se regardent sans se comprendre. Les uns sont attachés à leurs traditions, leurs chevaux, respectant un code de l’honneur séculaire imprégné de la Bible ; les autres rêvent d’un ailleurs, observant avec impuissance la violence de leurs pères.Hommage aux racines texanes de Christopher Cook, ce recueil de nouvelles célèbre les vies minuscules d’hommes et de femmes que les légendes passent d’ordinaire sous silence. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre Bondil.

ebook - livre numérique - critiques - Langues de feu - Pierre Bondil , Christopher Cook

ebook - livre numérique - critiques - Clair de femme - Romain Gary

Clair de femme, 180 p. 7,90 €  Le désespoir c’est n’avoir plus foi en rien, même en ses « incroyances ». C’est ainsi que nous pourrions donner la note de Clair de femme, à partir de laquelle se décline un véritable hymne à la vie envers et contre tout. Le livre porte très haut ce ton si particulier à Gary, du désespoir heureux, loin du cynisme et de l’ironie de ceux encore trop attachés à leurs illusions. Le désespoir sans gravité ni aigreur, celui qui n’est que la vie qu’on porte malgré soi.Et parce qu’il y a d’innombrables vies, il y a autant de façons de vivre son désespoir. Il y a la possibilité du pathétique, à l’image de Señor Galba que rencontre le narrateur, Michel, dès le début du livre, pauvre clown dresseur, si fier de son caniche teint en rose à qui il apprend à danser un sublime paso-doble avec un chimpanzé « un numéro mondialement connu. Des années d’efforts… L’œuvre d’une vie ». L’humour immanquable de Gary, au creux des délires, des croyances, et des petits combats toujours un peu minables face à l’imperturbabilité de la vie, de ses forces obscures, anonymes, sans égard pour chacun. RédacteurSophie Galabru

ebook - livre numérique - critiques - Clair de femme - Romain Gary

ebook - livre numérique - critiques - Mali - Collectif , Dominique Auzias , Jean-Paul Labourdette

Décès – Démarches et formalités de Collectif Le particulier

ebook - livre numérique - critiques - Mali - Collectif , Dominique Auzias , Jean-Paul Labourdette

ebook - livre numérique - critiques - Tempête - J. M. G. Le Clézio

Le prix Nobel de littérature 2008, Jean-Marie-Gustave Le Clézio, publie Tempête chez Gallimard. Un recueil de deux longues novellas mettant en scène des jeunes femmes à la recherche de leur identité.Ni tout à fait une nouvelle, ni tout à fait un roman. Voici à quoi ressemble le nouveau J.M.G Le Clézio Tempête : deux novellas, paru jeudi 27 mars chez Gallimard.Femmes de mer et quête d’identitéLa première nouvelle raconte une « tempête » sur une île coréenne où les femmes de la mer plongent en apnée au risque de leur vie pour pêcher des ormeaux et où une jeune adolescente sans père redonnera le goût de vivre à un vieux journaliste de guerre rongé par le remords. La seconde histoire s’intéresse à une femme « sans identité » abandonnée dans Paris et déracinée de sa terre natale, l’Afrique.Indépendantes, ces deux novellas sont néanmoins liées par les thèmes chers à l’auteur, notamment le remords et l’idée selon laquelle s’attacher à une souffrance permet de rester en vie : « Je crois que si on n’a jamais rencontré, combattu et surmonté la violence, on n’est pas vraiment vivant, explique J.M.G Le Clézio au micro de France Info. Il y a une définition de l’écrivain Cioran, poète de l’amertume par excellence qui m’a donné envie d’écrire ces nouvelles : « Quelle est la couleur du remord ? » Cette phrase m’a beaucoup hanté. Et j’ai pensé que cette couleur pouvait être ce gris de la tempête. Ce gris lorsque la mer et le ciel se confondent. Donc l’île, la mer et les rencontre que l’on peut y faire, mais aussi les villes qui sont grises également, ce sont des endroits où l’on peut connaître cette essentielle dimension de l’humanité qu’est le remord. »Un écrivain majeurJ. M. G. Le Clézio est né à Nice le 13 avril 1940. Il est originaire d’une famille de Bretagne émigrée à l’île Maurice au XVIIIe siècle. Grand voyageur, J. M. G. Le Clézio n’a jamais cessé d’écrire depuis l’âge de sept ou huit ans : poèmes, contes, récits, nouvelles, il s’attaque à tous les genres. Son premier roman, Le procès-verbal, est paru en septembre 1963 et lui valut un succès immédiat et le prix Renaudot. Il a reçu le prix Nobel de littérature en 2008. O.S

ebook - livre numérique - critiques - Tempête - J. M. G. Le Clézio

ebook - livre numérique - critiques - L"essentiel des grands arrêts du droit administratif - Frédéric Colin

L’essentiel des grands arrêts du droit administratif – 2014/2015 de Frédéric Colin

ebook - livre numérique - critiques - L"essentiel des grands arrêts du droit administratif - Frédéric Colin

ebook - livre numérique - critiques - Tempéraments philosophiques - Peter Sloterdijk , Olivier Mannoni

Tempéraments philosophiques, de Platon à Foucault, traduit de l’allemand par Olivier Mannoni, janvier 2014, 160 p. 7,50 €  Dis-moi quelle est ta philosophie, je te dirai qui tu es…Ce petit livre est un recueil de préfaces que Peter Sloterdijk signa, en tant qu’éditeur, dans le cadre d’une collection dont le but était de présenter les auteurs et leur philosophie en leur donnant la parole, c’est-à-dire en offrant un choix de leurs textes annotés par « un certain nombre d’excellents érudits ». Réunis, alors que là n’était pas leur vocation, ces courtes présentations de sept pages en moyenne, dessinent, selon les propres mots du philosophe allemand, « non pas une histoire de la philosophie, mais tout de même une galerie d’études de caractères ». Son titre, quant à lui, renvoie à l’idée que les philosophies vers lesquelles nous nous portons constituent des indicateurs de qui nous sommes, des miroirs, en quelque sorte : « la philosophie que l’on choisit dépend de l’homme que l’on est ». Dix-neuf philosophes, majoritairement allemands, nous sont présentés, par ordre chronologique. L’occasion de constater « que l’éventail des tempéraments philosophiques […] a la même étendue que celle de l’âme éclairée par le logos » : il est illimité. RédacteurArnaud Genon

ebook - livre numérique - critiques - Tempéraments philosophiques - Peter Sloterdijk , Olivier Mannoni

ebook - livre numérique - critiques - Magritte - Michel Draguet

Deux nouveaux livres passionnants sortent sur Magritte. La réédition du livre, discuté, de Jacques Roisin sur l’enfance très mouvementée du peintre. Et une biographie érudite par Michel Draguet. Ils dialoguent mercredi soir à Passa Porta. En attendant la biographie du 50e anniversaire de la mort de René Magritte.

ebook - livre numérique - critiques - Magritte - Michel Draguet

Wednesday

ebook - livre numérique - critiques - La Part manquante - Christian Bobin

Dimanche dernier, il est arrivé une chose bien étrange. Alors que je somnolais, étendue nonchalamment sur un transat au bord d’une piscine à peine occupée, croupissant sous une chaleur étonnamment accablante pour un début de soirée, je fus dérangée par les rires d’un bambin que j’entendais barbouiller dans l’eau depuis un long moment déjà. Ouvrant […]

ebook - livre numérique - critiques - La Part manquante - Christian Bobin

ebook - livre numérique - critiques - La Promesse de l"aube - Romain Gary

L’auteur de bande dessinée Joann Sfar est un inconditionnel de Romain Gary. Et, pour rendre hommage à l’un de ses auteurs favoris, ce touche à tout de génie a prêté sa plume pour illustrer La Promesse de l’aube, rapporte Canoë. Cette édition illustrée de La Promesse de l’aube, proposée par la maison Futuropolis (525 pages, 39 €), vient de sortir en librairie à l’occasion des célébrations du centenaire de la naissance de Romain Gary. A défaut de faire un film sur cet auteur, Sfar a donc choisi d’orner de ses illustrations le livre qui retrace l’enfance de Romain Gary. Publié pour la première fois en 1960, le roman autobiographique de Romain Gary, La Promesse de l’aube, fut adapté au cinéma par Jules Dassin en 1971, mais également au théâtre.

ebook - livre numérique - critiques - La Promesse de l"aube - Romain Gary

Tuesday

ebook - livre numérique - critiques - Bison - Patrick Grainville

Bernard Lehut évoque chaque dimanche midi des ouvrages qui marquent l’actualité littéraire. Cette semaine : « Bison » de Patrick Grainville (Seuil).

ebook - livre numérique - critiques - Bison - Patrick Grainville

ebook - livre numérique - critiques - Les Passagers de la foudre - Marc Amfreville , Erik Larson

Les passagers de la foudre, traduit (USA) par Marc Amfreville, février 2014, 552 p. 22 € Les passagers de la foudre, nouveau roman d’Erik Larson, nous amène au début du 20ème siècle pour un récit incroyable. Avec une maîtrise des détails historiques et un réel talent pour le suspense, l’auteur présente en parallèle les parcours de Marconi, inventeur du télégraphe sans fil, et de Crippen, pharmacien sans histoire, accusé du meurtre de sa femme. Entre témoignage et thriller haletant.Sous certains aspects, le livre peut sembler, dans sa première partie notamment, un peu trop documenté. Les nombreuses citations ou les détails, parfois insignifiants, sur les conditions de vie de l’époque n’apportent finalement pas grand-chose au roman et finissent par ennuyer le lecteur. De même que les nombreux détails techniques et parfois longs sur les recherches de Marconi et la mise au point de son invention.Et c’est finalement l’histoire du docteur Crippen qui va tenir le lecteur en éveil. Quand le rythme finalement s’accélère et que la succession de courts chapitres, alternant entre les deux personnages, tient enfin le lecteur en haleine. Le suspense monte d’un cran quand l’inspecteur Dew entre en jeu et qu’une macabre découverte est faite au domicile des Crippen. Avec un suspect qui intrigue autant qu’il fascine. Ce petit homme discret et apprécié de tous (jusqu’aux enquêteurs qui n’hésiteront pas à l’inviter à déjeuner entre deux interrogatoires) a-t-il vraiment pu commettre un crime aussi horrible ? RédacteurJean-Baptiste Pedini

ebook - livre numérique - critiques - Les Passagers de la foudre - Marc Amfreville , Erik Larson

ebook - livre numérique - critiques - Epilogue - Gérard Genette

On ne veut pas croire qu’à la suite de Bardadrac (2006), Codicille (2009) et Apostille (2012) cet Epilogue sera le dernier épisode de la magnifique boîte à outils littéraire que nous offre Gérard Genette depuis plusieurs années. Si, comme il l’écrit lui-même, la tangente est sa figure géométrique préférée, celle qui autorise de fulgurantes lignes de fuite, se joue des contraintes et préfère la souplesse de l’oblique aux rigueurs des catégories comme « auto­fiction » ou « journal », Gérard Genette doit continuer à nous régaler de ses apartés, de ses souvenirs et de ses réjouissantes tranversales. Dans ce dernier livre, il convoque ainsi aussi bien les Jazz Messengers que les petits refrains qui résonnent dans nos mémoires, et il nous invite à réécouter les voix des sopranos ou des chanteuses de jazz, Elisabeth Schwarzkopf et Dinah Washington faisant cause commune.Stendhal, Chateaubriand, Proust et Montaigne, les quatre mousquetaires qui accompagnent toujours Gérard Genette, sont bien évidemment présents dans ce volume, qui renoue parfois avec les textes théoriques qu’il écrivit « jadis ». Ainsi Genette revient-il sur le fameux « point-virgule » chez Flaubert et s’interroge-t-il sur le sens qu’il convient de conférer à des termes comme « médiatitude » ou « féminitude ». Il nous fait partager quelques-uns de ses coups de griffe sur la culture médiatisée ou l’écologie politique. Et grâce à l’image d’Angie Dickinson en guêpière dans Rio Bravo ou aux ondulations du Times New Roman corps 14, la police préférée d’un auteur qui aime la typographie, il parvient, avec brio, à faire de son lecteur son complice.

ebook - livre numérique - critiques - Epilogue - Gérard Genette

Sunday

ebook - livre numérique - critiques - Le petit Chose - Alphonse Daudet

Pour finir l’année en beauté, Feedbooks propose une fois de plus un outil de découverte de livres : une grosse quarantaine de livres sont à télécharger gratuitement, avec une thématique originale, centrée sur les stations de métro.  « Ce plan de métro propose des titres géolocalisés avec des extraits de circonstance et des liens qui pointent les notices des livres à télécharger gratuitement. Ce sont des livres du domaine public disponibles en téléchargement gratuit sur la librairie Feedbooks », explique Feedbooks.  Chacun des points fait surgir une note et affiche un extrait du livre. Ainsi, à la station Père Lachaise, c’est Armance, de Stendhal qui surgira, ou Le petit chose d’Alphonse Daudet, sur l’arrêt Saint-Germain des Près. La Reine Margot d’Alexandre Dumas vous attendre à Louvre-Rivoli, et Anna Coupeau, alias Nana, dans L’Assommoir d’Émile Zola.  Et pour les inconditionnels, il sera possible de retrouver Marcel Proust et Swann, à Franklin Rossevelt.  

ebook - livre numérique - critiques - Le petit Chose - Alphonse Daudet

ebook - livre numérique - critiques - Family Killer - Francis Huster

Célèbre réalisateur, scénariste, acteur, comédien dans de nombreuses pièces de théâtre, Francis Huster est également écrivain. François Holzer, ex flic, se voit contacté par la police pour une affaire difficile ; un homme a tué sa femme et ses enfants et a désormais disparu ne laissant aucun élément permettant de savoir où il a pu […]

ebook - livre numérique - critiques - Family Killer - Francis Huster

ebook - livre numérique - critiques - Mustang - Frédéric Doré

Mustang, janvier 2014, 160 pages, 16 €  L’histoire racontée dans ce roman est finalement très simple et banale. A New York, Manhattan, dans une petite entreprise, un « bureau d’études », une start-up à l’américaine, s’agitent, ici comme ailleurs, quelques hommes, informaticiens et chercheurs, qui préparent les futurs voyages pour tous dans l’espace. La recherche de financements et la communication sur des projets un peu aléatoires sont les principales occupations. Mais les dizaines d’heures passées devant les écrans des ordinateurs ne peuvent pleinement remplir une journée, ni une vie. Alors bien sûr il y a les à-côtés, les rencontres, les amitiés, les liaisons, l’amour, qui vont faire ou défaire le quotidien, l’avenir.Dans ce roman on croise un petit nombre de personnages. Le narrateur, qui, après une thèse à Paris, est embauché par la start-up, qui va décrire ce petit monde et l’ambiance dans laquelle elle évolue. Sterling, le patron angoissé, qui tente de protéger sa petite troupe des turbulences de la crise, qui a besoin d’un panneau de basket dans son bureau pour calmer ses nerfs. Balandier, l’autre boss, plus taciturne, celui qui donne les orientations, qui valide les projets, qui a la confiance de l’équipe. RédacteurLionel Bedin

ebook - livre numérique - critiques - Mustang - Frédéric Doré

ebook - livre numérique - critiques - Le Sourire de Mandela - Marc Saint-Upéry , John Carlin

Quelques jours après la mort de Nelson Mandela, l’auteur d’Invictus, John Carlin, publie Le sourire de Mandela (Seuil). Un cadeau de Noël tout trouvé pour les admirateurs de l’ancien président Madiba. Nelson Mandela nous a quittés ce 5 décembre. L’Afrique du sud et le monde entier sont en deuil et honorent la mémoire de ce grand combattant de l’égalité. Pour se souvenir de lui, pourquoi ne pas offrir à Noël l’ouvrage de John Carlin, Le sourire de Mandela, disponible dès ce 9 décembre au Seuil ? Un portrait publicL’auteur d’Invictus, ex-correspondant en Afrique du sud pour le Guardian et El Pais, y rend hommage à « plus qu’un combattant, un héros, un leader, un génie politique », indique le communiqué de l’éditeur. On découvrira dans ce livre comment Mandela a réussi à surmonter ses 27 années d’emprisonnement et réussir à pardonner à ceux qui l’avaient persécuté. « Il a su trouver les mots pour pacifier une nation, à feu et à sang. Par son exemple, il a fait taire la violence, il a imposé à tous les conditions d’une société multiraciale vivant en paix », apprend-on encore de l’éditeur. Un portrait intimeD’un point de vue plus personnel, le titre fait référence à cette personnalité hors du commun qui mettait tout le monde d’accord d’un regard et suscitait autant l’affection qui l’admiration de ses pairs. Les anecdotes, interviews et autres témoignages de l’ouvrage sont donc là pour faire montre du grand pouvoir de réconciliation du prix Nobel de la Paix 1993 et ancien chef du pays arc-en-ciel. N.S

ebook - livre numérique - critiques - Le Sourire de Mandela - Marc Saint-Upéry , John Carlin

ebook - livre numérique - critiques - Discours à la nation - Ascanio Celestini

Débarrassés de tout vernis de respectabilité, ces « discours » parent d’un grotesque aussi comique qu’effrayant les aberrations de nos sociétés modernes. Au coeur de chaque histoire, il y a une image, le ton noir de la fable, une vertigineuse parabole anarchique (et anarchiste): des mots qui ouvrent en grand des portes dans la tête du lecteur. Avec sa langue inimitable, à la fois tendre et vipérine, sa poésie et son humour ravageur, avec sa conscience politique et un véritable amour des « petites gens », avec son sens aigu de la musicalité, Ascanio Celestini d’année en année construit une grande oeuvre.

ebook - livre numérique - critiques - Discours à la nation - Ascanio Celestini

ebook - livre numérique - critiques - 365 risques en entreprise - Jean-David Darsa

365 risques en entreprise de Jean-David Darsa

ebook - livre numérique - critiques - 365 risques en entreprise - Jean-David Darsa

ebook - livre numérique - critiques - Le Fils du yéti - Didier Tronchet

On mène une petite vie normale, puis une surprenante succession d’incidents (un incendie, une jolie voisine émotive, deux décès, une virée impromptue en Ardèche et la relecture des aventures de Tintin) vous tombe dessus. Au début, on n’y voit que des coïncidences, mais, peu à peu, ça commence à faire gamberger. Ne serait-ce pas une bonne occasion de faire le point sur son existence ? Pour Le fils du yéti, Didier Tronchet a choisi d’adapter son roman paru originellement aux éditions Flammarion en 2011. Le récit doux-amer à forte teneur autobiographique tourne autour de la relation de l’auteur avec son père prématurément disparu. Le héros – son nom n’est jamais mentionné – tente de reconstruire et comprendre les liens qui le rattachent à cette figure qu’il ne connaît pratiquement que sous forme de photographies. Pour aller de l’avant, il faut connaître ses racines. De plus, peut-on devenir un bon père quand on n’a pas connu le sien ? Le propos, à la fois très [...] – Lire la suite sur bdgest.com Par A. Perroud

ebook - livre numérique - critiques - Le Fils du yéti - Didier Tronchet

ebook - livre numérique - critiques - Petite philosophie des grandes trouvailles - Luc De Brabandere

Petite philosophie des grandes trouvailles de Luc de Brabandere

ebook - livre numérique - critiques - Petite philosophie des grandes trouvailles - Luc De Brabandere